Panier d’achat
Tricot machine
_

Tricot machine voit le jour à la fin de l’année 2005, porté par les idées novatrices de Catherine Leduc et Matthieu Beaumont. Par l’entremise d’un ami, un démo de 9 chansons piano-voix se rend jusqu’aux oreilles de David Brunet qui tombe immédiatement sous le charme et réalise le premier album du duo. Peu de temps après, en mars 2007, l’album éponyme de Tricot machine voit le jour sur l’étiquette Grosse Boîte, se révèle un succès autant critique que populaire et leur vaut les Félix de la pochette et de la révélation de l’année 2007, le Prix Echo de la chanson de la SOCAN pour la pièce « L’Ours, » le prix Dédé Fortin de la SPACQ et le Prix Miroir du Festival d’Été de Québec. Ce premier album sortira au printemps 2009 en France sur l’étiquette Sober & Gentle, ce qui les amènera à faire une tournée de festivals et de spectacles en salle.

En décembre 2008, le duo lance un album-concept qui aborde Noël de façon plutôt inhabituelle en évoquant le thème du deuil. L’album Tricot machine chante et raconte 25 décembre est présenté sous la forme d’un livre d’histoire cartonné, illustré d’œuvres en feutrines réalisées par Catherine Leduc.

Toujours soucieux d’innover en matière de concepts visuels, Tricot machine fait équipe avec le graphiste Atanas Mihaltchev pour réaliser la pochette de son troisième album La prochaine étape. Ensemble, ils développent une collection de figurines de papier à confectionner étape par étape qui constitueront la pochette, et par lesquelles seront représentées chacune des chansons du nouveau disque. Musicalement, le groupe demeure fidèle à son habitude et nous sert des textes à la fois simples et évocateurs, opposés à des arrangements efficaces et foisonnants. Ils sont une fois de plus entourés de leurs précieux collaborateurs, David Brunet et Daniel Beaumont.

Sur disque, Tricot machine n’en fait qu’à sa tête, interprétant ses plus récentes créations avec une certaine maturité acquise au passage et le naturel qu’on leur connaît. Sur scène, indociles, Catherine et Matthieu livrent avec ferveur et humilité les chansons de ce nouveau projet avec, en prime, quatre musiciens.





Liens
_

tricotmachine.ca
tricotmachine.bandcamp.com
facebook.com/tricotmachine


PHOTOS
_




Contact
_

Gérance: Eli Bissonnette & Audrey Canuel
Presse: Emilie Darveau
Radio: Myriam Lefebvre
Spectacles: Sonia Bergeron
Éditions: Roseline Rousseau-Gagnon

LES SPECTACLES
_

Aucun spectacle annoncé pour le moment.

Spectacles passés

albums
_

Tricot machine - La prochaine étape
Boutique

Intrigant, le nouvel album de Tricot machine est une étape successive à un processus entamé en 2007 avec la parution d’un premier disque éponyme. Bien qu’empreintes d’une certaine maturité acquise au passage, les nouvelles chansons n’en font qu’à leur tête et sortent des sentiers battus. Elles vous transportent au beau milieu d’un univers déluré où se côtoient quelques notions de survie en forêt et un certain goût pour la liberté. Fidèle à son habitude, Tricot machine nous sert des textes à la fois simples et évocateurs, opposés à des arrangements efficaces et foisonnants. Ils sont une fois de plus entourés de leurs précieux collaborateurs, David Brunet et Daniel Beaumont.

Toujours soucieux d’innover en matière de concepts visuels, Tricot machine fait équipe avec le graphiste Atanas Mihaltchev pour réaliser la pochette de La prochaine étape. Ensemble, ils ont développé une collection de figurines de papier à confectionner étape par étape qui constitueront la pochette et par lesquelles seront représentées chacunes des chansons du nouveau disque. Une petite oeuvre d’art en attente dont vous ne devriez pas vous passer.


Tricot machine - Tricot machine chante et raconte 25 décembre
Boutique

Tricot machine célèbre Noël à sa manière. Non seulement le duo évite-t-il de pondre une ixième reprise de « Mon beau sapin, » mais il se permet un livre-album cartonné illustrant sa composition « Combien de Noël ? » qui évoque la douleur ressentie chaque 25 décembre lorsqu’on perd un être cher pendant la période des Fêtes. (...) Tricot frappe encore dans le mille. (VOIR, Olivier Robillard-Laveaux)


Tricot machine - Tricot machine
Boutique

« Le premier album de ce duo montréalais (via Trois-Rivières) incarne tout ce qui ne va pas avec la chanson québécoise. L’obsession pour l’héritage beaudommagesque et la convivialité, la ‘tite vie, le ‘ti couple, les ‘tites n’émotions... Mais voilà: c’est crissement bon, Tricot machine. Là où Mes Aïeux ou les Cowboys fringants nous donnent envie de déménager en Ontario, Catherine Leduc et Matthieu Beaumont imposent le goût de l’hiver, des chandails de laine, de la bouffe de Jehanne Benoît et des vieux films de «cheu» nous. Des chatoyants arrangements vaguement folkloriques de L’Ours à la ligne de clavier tueuse de Pas fait en chocolat, en passant par le piano nerveux d’Un monstre sous le lit, les mélodies ultralégères du duo-couple et les textes sensibles mais jamais nunuches de Daniel Beaumont, Tricot machine a la québécitude fraîche et dynamique. Dans un registre autre, ils fessent comme le clan Fortin/Méné/Langevin fessait il y a 10 ans. (...) Truffée de classiques en devenir. (...) Cette machine est une invention importante. »
(ICI Montréal)