Panier d’achat
Omnikrom
_

Retourne mentalement à Valleyfield, fin des années 90. Par un beau soir de juillet, sous le vacarme tonitruant des Régates, Jeanbart et Linso Gabbo déambulent pieds nus sur la plage. Leurs rêves sont gros et débordent de leurs casquettes de géants. Du rap, ils en mangent; des dollars, ils en veulent des millions. Ne manque alors qu'un architecte sonore.

Six ans plus tard, ils réussissent enfin à se munir d'un DJ et producteur digne de ce nom en la personne de Figure8, créature mi-homme mi-ours dont l'origine reste inconnue. Le trio ainsi formé peut alors passer à l'attaque.

Leurs deux premières parutions indépendantes, « Futurs Millionnaires vol.1 » et « FM2: 24 pouces glacés », les établissent rapidement comme les porte-étendards d'un rap québécois nouveau genre, auquel personne n'a encore trouvé de nom quatre ans plus tard. Les productions décalées qu'on y retrouve, combinées aux textes à la fois grivois, amusants et innovateurs, posent les bases de l'univers Omnikrom: des rythmes hip-hop savamment pimentés d'électro et de pop, des couleurs vives et éclatantes, des références à la culture populaire, et de l'amour, beaucoup d'amour. Leur collaboration avec le groupe Numéro# pour la pièce « Chewing-Gum fraise » accentue encore le phénomène, et la fascination des fans prend des proportions inattendues. Les hordes de pouliches magiques s'organisent.

Mai 2007, c'est la consécration. La sortie de l'album « Trop Banane! » les propulse au rang de favoris des jeunes québécoises et les tubes « Danse la poutine » (avec les potes français de TTC), « Été Hit » et « Prends une photo avec moi » deviennent les hymnes de cette jeunesse délurée, friande de vidéoclips multicolores, de streetwear, et d'appareils électroniques. Le clip de la pièce « Été Hit » a non seulement été en rotation forte à Musique Plus, mais il a aussi été vu par plus d'un demi-million d'internautes sur Youtube. Le célèbre et infâme blogueur hollywoodien Perez Hilton y est sûrement pour quelque chose puisqu'on pouvait alors lire sur son blogue : « Their name is Omnikrom. They are from Quebec. They do french electro hip hop. And they fucking rule! ».

Un honneur amplement mérité, tout comme celui reçu de la part de l'industrie musicale québécoise à l’automne suivant, en remportant le Félix de l’ « Album Hip-Hop de l'année ».

Pendant cette période ils n'ont pas perdu leur temps, se retrouvant de plus en plus souvent dans leur nouvelle maison, c'est à dire « backstage », dans les coulisses d'une des innombrables scènes du Québec (plus de 100 spectacles!) ou celles d'un prestigieux festival européen (le Festival de Dour à deux reprises, les Eurockéennes de Belfort). Ils ont même effectué le Tour du Chapeau des Francofolies durant l'été 2008 (Spa, La Rochelle, Montréal).

Beaucoup d'eau a coulé dans la Rivière de Diamants depuis leurs premières apparitions aux côtés de Ghislain Poirier (Bounce Le Gros / Ninja Tune), et l'année 2009 ne ralentira certainement pas les flots!
Avec un nouvel album en chantier chez Saboteur Musique et une série web de 10 épisodes chez 33mag.com, “Backstage avec Omnikrom“, commandité par Roger sans-fil, Reebok et Teletoon, Omnikrom promet d'inonder vos oreilles et vos yeux de bonheur musical.


 





Liens
_

omnikrom.bandcamp.com
facebook.com/OmnikromOfficiel


PHOTOS
_

LES SPECTACLES
_

Aucun spectacle annoncé pour le moment.

Spectacles passés

albums
_

Omnikrom - FM2: 24 pouces glacés
Boutique

Promenons-nous sur le boulevard nostalgie avec cette critique datant de février 2006, annonciatrice du futur glorieux d’Omnikrom. « Plus consistant et mieux structuré que le premier volume paru plus tôt l’an dernier (Futurs Millionnaires Vol. I), ce deuxième maxi contenant huit titres propulsera peut-être l’irrévérencieuse bande d’Omnikrom vers des sommets insoupçonnés. Particulièrement décapants sur Achète-moi et Pour te réchauffer (avec TTC), les potes Jeanbart et Linso Gabbo affinent leurs angles crunk, se payent le luxe d’inviter Sneeky Tone sur Phoking Stars et signent des textes toujours aussi crasses au taux élevé de testostérone. Combinant des grooves aux accents électro-club prononcés et une production plus souple assumée par un quatuor infernal (le troisième membre du groupe Figure 8, le Français TEPR, le Suisse Kid Rolex ainsi que Ghislain Poirier), la fougueuse concoction fait mouche à une ou deux exceptions près. Un album complet, ça urge! » (Voir)