Panier d’achat
LES SPECTACLES
_

L’Anse Saint-Jean, QC, Bistro de L’Anse
31 mai 2019, 20:00

Tadoussac, QC, Scène Hydro-Québec - Festival de la Chanson de Tadoussac
28 juin 2019, 17:00

Tadoussac, QC, Scène Hydro-Québec - Festival de la Chanson de Tadoussac
29 juin 2019, 20:00

Petite-Vallée, QC, Camp Chanson - Festival en Chanson de Petite-Vallée
1 juillet 2019, 15:00

Mont-Laurier, QC, Muni-Spec
4 juillet 2019, 20:00

Île d’Orléans, QC, Espace Félix-Leclerc
24 juillet 2019, 20:00

Pont-Rouge, QC, Salle Lynda Lemay du Moulin Marcoux
25 juillet 2019, 20:00

Lotbinière, QC, Moulin du portage
26 juillet 2019, 20:00

St-Germain-de-Kamouraska, QC, Théâtre des Prés de St-Germain
28 juillet 2019, 20:00

St-Fabien, QC, Vieux Théâtre de St-Fabien
30 juillet 2019, 20:00

Rivière-du-Loup, QC, Scène La Goélette
31 juillet 2019, 20:00

L’Assomption, QC, L’Ange Cornu
7 août 2019, 20:00

Pointe-aux-Trembles, QC, Belvédère de Pointe-aux-Trembles
10 août 2019, 14:00

Châteauguay, QC, Salle Jean-Pierre Houde (en vente bientôt)
15 août 2019, 20:00

Montréal, QC, Festival Mile Ex End
1 septembre 2019, 20:00

Boucherville, QC, Café Centre d’Art
19 septembre 2019, 20:00

Sherbrooke, QC, Théâtre Granada
5 octobre 2019, 20:00

Lévis, QC, L’Anglicane
1 novembre 2019, 20:00

Joliette, QC, Foyer de la salle Jean-Brunelle
20 novembre 2019, 20:00

Sainte-Thérèse, QC, Cabaret BMO
22 novembre 2019, 20:00

Ottawa, ON, Quatrième salle
25 novembre 2019, 20:00

Terrebonne, QC, Moulinet
7 décembre 2019, 20:00

Drummondville, QC, Maison des arts
30 janvier 2020, 20:00

Longueuil, QC, P’tit bar de Jean-Louis
31 janvier 2020, 20:00

St-Jérôme, QC, Théâtre Gilles-Vigneault
6 février 2020, 20:00

Spectacles passés

albums
_

Lou-Adriane Cassidy - C’est la fin du monde à tous les jours
Boutique

Greffant la pop racée des seventies à la langueur d’une chanson française brute et belle, C’est la fin du monde à tous les jours allie arrangements sobres et envolées de cordes mélodieuses pour soutenir une proposition sombre, mais pas trop. Lou-Adriane Cassidy y traduit la vie qui se vit en hyperbole sans qu’on la contemple, en un parfait sillage de candeur et de tragédie. La tragédie humaine, anecdotique. Celle se déclinant sur différentes échelles, en lieux distincts et à toute heure. Celle de tous les jours, sûrement, livrée d’un débit désinvolte. Avec «Ce qu’il reste», la voilà qui crée la cassure en peignant un portrait anxiogène de l’extérieur, se posant tel un témoin narrant un suicide.